Des glissements qui n’ont rien à voir avec le terrain

 

Le mois d’avril avance à grand pas et vous vous préparez pour cette nouvelle saison de golf. Afin de bien débuter l’année, vous désirez corriger votre élan. Avec l’aide de votre professionnel, vous vous rendez compte que vous glissez parfois  vos hanches vers la droite lors de l’amorce ou vers la gauche juste avant l’impact. Malgré tous vos efforts, vous ne parvenez pas à changer ces défauts. Il y a peut-être d’autres causes à ces fautes techniques.

 

La technique

Ces deux mouvements fautifs  se caractérisent par un glissement excessif  des hanches vers l’avant, juste avant l’impact (slide) et un glissement excessif des hanches  vers l’arrière, durant l’amorce (sway) comme vous pouvez le constatez dans les figures 1 et 2. On rencontre souvent un ou l’autre mais rarement les deux chez le même golfeur.

Slide 2 Sway 2

 

Facteurs physiques

Effectivement, ces deux défauts de l’élan peuvent être attribuables à plusieurs limitations physiques que l’on peut corriger ou du moins améliorer. Il serait plus prudent de les modifier car ils peuvent vous provoquer des problèmes importants à la région lombaire  à plus ou moins long terme.

 

 

 

 

Fig 1                                                                                         Fig.2

 

Les causes possibles de ces défauts de l’élan.

Une des causes pouvant favoriser l’un ou l’autre des ces défauts est un manque de mobilité en rotation interne au niveau des hanches. Si le corps est incapable de tourner autour de la hanche fixe lors de l’élan arrière ou avant, ceci favorise le glissement de la hanche. Une autre raison très valable est le manque de dissociation entre le haut et le bas du corps. Si le haut du corps ne tourne pas sur un bassin fixe, ce dernier est emporté au-delà du pied qui doit porter la charge.  De plus, une faiblesse au niveau des muscles moyens fessiers participera à ce manque de stabilisation du bas du corps.

 

Comment améliorer ces limitations physiques.

Voici un court programme d’exercices pouvant vous aider à améliorer ces problèmes.

  • Renforcement des rotateurs internes des hanches (figure 3) :

D’abord couchez-vous sur le dos et pliez les hanches et les genoux à 90 degrés. Mettre vos deux poings entre les genoux.    Écartez les pieds en gardant la même position au niveau des genoux. Faire 20 répétitions. Pour plus de difficultés, mettre un élastique entre les pieds et faire 2 séries de 20 répétitions.

DSC02759 DSC02760 DSC02761

 

 

 

 

 

Figure 3

 

  • Dissociation du haut et du bas du corps :

En position d’adresse, gardez le bassin fixe et tourner les épaules à droite et gauche. Faire 3 fois 10 répétitions de chaque côté devant votre miroir.  (figure 4)

DSC02767 DSC02768 DSC02769

 

 

 

 

 

 

 

Figure 4

Toujours en même position, gardez maintenant le haut du corps fixe et tourner le bassin de gauche à droite. Faire 3 fois 10 répétitions de chaque côté devant votre miroir. (figure 5)

 

DSC02770a DSC02771b DSC02772b

 

 

 

 

 

 

 

Figure 5

  • Renforcement des muscles moyens fessiers :

Couché sur le côté les deux pieds collés ensembles. Écartez le genou supérieur en gardant les pieds collés. Faire 2 séries de 10 répétitions de chaque côté. Si vous désirez plus de défi, mettre un élastique autour des genoux et faire deux séries de 20 répétitions. (figure 6)

DSC02777 DSC02779

 

 

 

 

 

 

 

Figure 6

  • Assouplissement des rotateurs externes des hanches :

Couché sur le dos, fléchir la hanche à 90 degrés et amener le genou vers la hanche opposée sans soulever la fesse du sol. Vous devriez ressentir un tirage dans la fesse mais pas de douleur. Maintenir cette position pendant 15 secondes et faire 5 fois de chaque côté.

DSC02785

Une fois ces limitations physiques corrigées, ou du moins améliorées, il ne restera plus qu’à vérifier s’il demeure une faute technique que votre professionnel de golf vous aidera à corriger.

 

Cet article a été publié dans la revue Golf AGP 2007.